LES ENTREPRENEURS

qui sont-ils ?

Nous sommes jardinier, graphiste, esthéticienne, formateur, peintre en décor, couturière, photographe, consultant… Nous partageons notre entreprise, notre diversité est notre atout ! Vous cherchez un(e) professionnel(le) ? Consultez l’annuaire des entrepreneurs.

Parcours d'entrepreneurs
Initiatives collectives
Annuaire




Initiatives collectives

LES BOUTIQUES ESTIVALES - Michèle Baras

L’idée de réunir des entrepreneurs salariés pour vendre leurs produits en boutique a germé en 2011. C’est à Saint-Georges-de-Didonne que le premier local d’expo-vente a été loué, avec quatre participantes : le lieu étant très touristique, cela a très bien marché. En 2014, le projet a été relancé et 34 artisans ont pu exposer dans une boutique d’été louée à la Tremblade : cette saison-là, nous avons partagé l’espace avec des créatrices du site A Little Market, sur lequel vendent également certaines coopératrices. Même si cela nécessite de l’organisation et pas mal de temps, « faire boutique commune » est vraiment une très bonne initiative, un excellent moyen de nous faire connaître : l’idée a été reconduite, notamment dans les centres-villes de Poitiers et Loudun.


Sandrine RAMBOUR et Henri LAVEAU - Entrepreneurs salariés

Pour faire germer une idée à deux !
Notre projet a vu le jour début 2016 : la création d’une conciergerie ambulante qui s’adresse à tous les habitants du bassin châtelleraudais, les entreprises, leurs salariés, tout particulier. En fait, c’est lors d’une réunion collective d’Aceascop que nous nous sommes rencontrés et avons fait germer notre projet : nos compétences s’étaient révélées complémentaires, il n’y avait plus qu’à foncer. La coopérative, c’est d’abord un réseau, un soutien et un accompagnement et… des idées qui convergent : l’union fait la force !

Fabien RABIN - GRENIER D'IMAGES

Des valeurs de partage et de solidarité

Sophie Arlot et moi avons créé Grenier d’Images en avril 2013. Notre projet : réaliser des documentaires en autoproduction et mettre sur pied des ciné-rencontres, pour faire partager au public nos créations en allant à sa rencontre. Pour porter notre première réalisation, Au pays de la vache fantôme, nous avions déjà créé une association, mais ce cadre a vite trouvé ses limites pour exercer notre activité dans les meilleures conditions… La coopérative d’activité et d’emploi s’est assez naturellement imposée, d’abord pour ses valeurs de partage et de solidarité ; ce statut convient parfaitement à notre mode de fonctionnement, la disponibilité des permanents nous aide énormément. Depuis deux ans, notre activité est en croissance, et Maud Calvet nous a rejoints en décembre 2014.